ARTS MULTIMÉDIA

Dans le cadre des arts visuels et multimédias, l’activité de Martino Nicoletti a été essentiellement consacrée à la production photographique, de court-métrages et de performances. Au-delà de la réalisation de livres photographiques et d’œuvres multimédias publiés avec des maisons d’édition commerciales et présentés dans la section «Ouvrages», une large partie du travail artistique de Martino s’est développée dans la création de livres d’artistes imprimés en éditions limitées, ainsi que dans la participation à des performances et à des expositions d’art personnelles et collectives en Europe, en Asie et aux États-Unis.

Dans le domaine purement visuel, l’activité de Martino Nicoletti se caractérise par le choix d’une approche radicalement « primitiviste », basée sur l’utilisation d’appareils et de techniques ultra-vintage (box cameras, photographie sténopé, ciné-caméras en pellicule Super 8…) : au-delà de son aspect esthétique intrinsèque, ce choix a été inspiré par le désir conscient de ramener la production d’images dans le cadre d’une approche lente et discrète à la réalité.

Cette même option, en se fondant sur une limitation drastique de contrôle sur l’acte photographique et sur le tournage cinématographique, ainsi que sur leurs mêmes résultats, vise également à reconduire la production d’images au sein du vaste territoire de « l’aléatoire ». Il s’agit ici d’un aléatoire capable de permettre à l’appareil photographique ou à la même ciné-caméra d’exprimer sans entrave, toute leur autonomie spontanée.

De cette façon, perdant son aspect de « certitude » la production des images revient à celle du pur hasard, avec tous les risques et toutes les possibilités qui peuvent en découler : un primitivisme visuel radical choisi comme le moyen privilégié pour « libérer » le regard et comme une opportunité pour l’apparition de nos paysages intérieurs.

.

.

LIVRES D’ARTISTE

MARTINO NICOLETTI, LES ROUTES D’EAU, Paris, Éditions Le loups des steppes, 2016

coverUn livre d’artiste consacré à Venise et réalisé à travers une combinaison entre poésie et photographie analogique.

.

.

.

.

.

***

MARTINO NICOLETTI, WATER MEMORY: AN ORPHIC POST-MORTEM JOURNEY (MEMOIRE D’EAU: A POST-MORTEM VOYAGE ORPHIQUE), Paris, Éditions Le loups des steppes, 2016

Martino Nicoletti_WATER MEMORY_COVERPuisant son inspiration de textes des anciennes tablettes orphiques – traditionnellement enterrées avec le corps de l’initié afin d’être utilisées en tant que guide pour s’orienter pendant le voyage dans l’au-delà – ce livre d’artiste, en combinant performance et photographie, présente une série d’images en noir et blanc prises dans la région du lac Trasimène en Ombrie, en utilisant la photographie sténopé.

Dans cette narration visuelle et visionnaire de l’au-delà, l’âme solitaire est dépeinte dans son dialogue avec d’anciens souvenirs et pendant la lutte avec son passé. Une âme placée sur la fine frontière entre le risque de disparaître dans l’abîme du néant et la possibilité de poursuivre son voyage pour se réintégrer à sa propre matrice originaire et divine.

Martino Nicoletti, Water Memory: An Orphic post-mortem journey, Paris, Éditions Le loup des steppes, 2016

***

MARTINO NICOLETTI, BANGKOK SKYLINE: SIX PHOTOGRAPHS PLUS ONE (BANGKOK SKYLINE : SIX PHOTOGRAPHIES PLUS UNE), Paris, Éditions Le loups des steppes, 2016

BANGKOK SKYLINE_ by Martino NicolettiUn livre d’artiste publié en édition limitée et dédié à la métropole de Bangkok. Un poème et une série d’images prises avec un vieil appareil photo, format 6×6, en plastique du début des années 60.

« Toutes les villes semblent se rassembler à leurs limites. Des fragments de différentes formes et puis, à partir de là, que du ciel qui n’est jamais le même.

Tropiques : la pluie et des lignes qui se courbent. Instants. Vies qui suivent leur cour. Des voitures qui déplacent des filaments. Des points qui voyagent en parallèle. Qui se croisent. Qui voyagent en parallèle, plus que toute autre chose.

A Bangkok, le vent n’arrive jamais. Ici, les maisons sont hautes et nombreuses, et on ne voit jamais où elles finissent. Si tu veux sentir une rafale de vent, tu dois alors prendre la voiture et sortir de la ville. Aller loin… »

Martino Nicoletti, Bangkok Skyline: Six photographs plus one, Paris, Éditions Le loup des steppes, 2016 (disponible aussi en format E-Book)

***

MARTINO NICOLETTI, INTERREGNUM, Bangkok, Parbhin LDT, 2010

Martino Nicoletti_InterregnumUne œuvre dédiée à la mémoire de son père, Giorgio (1926-2010). Le livre, imprimé à Bangkok par Parbpim Ldt, a été produit dans une édition limitée de 83 exemplaires numérotés.

Glasgow, 4 mai 2010

« Il y a quelque temps je pensais: ‘Once we were warriors. Now we are only ice, slowly melting’, ‘une fois nous étions des guerriers. Maintenant, nous ne sommes que de la glace, qui fond lentement’. Ensuite, j’ai compris qu’il existe un court moment : l’âge des héros. Un âge bref, mais jamais achevé. Bref, mais toujours disponible. Un temps éternellement vert, qui est une étroite et foudroyante fissure qui peut être franchie pour se transporter au delà de la rivière ».

Martino Nicoletti, Interregnum, Bangkok, Parbhin LDT, 2010 (disponible aussi en format E-Book)

***

MARTINO NICOLETTI, SUBMERGED LANDSCAPES: A PINHOLE PHOTOGRAPHIC TALE (PAYSAGES SUBMERGÉS: UN CONTE PHOTOGRAPHIQUE STENOPÉ), Bangkok, Parbhin LDT, 2010

submerged-landscapes-by-martino-nicoletti_coverEn prenant inspiration d’un ancien mythe païen, ce livre d’artiste, à travers une série de photographies analogiques sténopé raconte l’histoire d’amour tragique entre la charmante nymphe des eaux Agilla et le Prince Trasimeno, fils du puissant roi étrusque Tirreno.
Le livre, imprimé à Bangkok, a été publié dans une édition limitée de 99 exemplaires numérotés.

« Vus de la profondeur de l’eau, les rayons du soleil apparaissent comme des reflets étincelants. L’eau est non seulement une substance : elle est un royaume fluide, auquel on peut appartenir, ou non. La terre est non seulement une matière : elle est un territoire palpitant, dont on peut faire partie, ou non. Le feu est non seulement un élément : il est un royaume vivant dont on peut partager la nature, ou non. La même chose est pour l’air, si, d’elle, on en a quelques connaissances ».

Martino Nicoletti, Submerged Landscapes: A Pinhole Photographic Tale, Bangkok, Parbhin LDT, 2010 (disponible aussi en format E-Book)

***

MARTINO NICOLETTI, ORFEU TRA I POPOLI FANCIULLI (ORFEU PARMI LES PEUPLES ENFANTS)

orfeu-by-martino-nicolettiUn ouvrage dédié au voyage en Himalaya de Orfeo Pagnani, ami de l’auteur et directeur de la maison d’édition Exòrma de Rome. Livre d’artiste en exemplaire unique.

Martino Nicoletti, Orfeu tra i popoli fanciulli

.

***

MARTINO NICOLETTI, KATHMANDU: LEÇONS DE TENEBRES, BANGKOK, Parbhin LDT, 2009

martino nicoletti-kathmandu-leçons -cover-low-1Un ouvrage dédié à la ville himalayenne de Katmandou. Des fragments de journaux de voyage, des rencontres, des histoires, des visions, accompagnés par une sélection d’images photographiques en noir et blanc.

Le travail, imprimé à Bangkok en Mars 2009 par Parbpim, est présenté dans une édition limitée de 108 exemplaires enrichis par une intervention artistique personnelle de l’auteur.

Le même travail est également disponible dans une édition commerciale, publié et distribué par One Editions, Thai maison d’édition spécialisée dans la littérature contemporaine.

Martino Nicoletti, Kathmandu: Leçons de ténèbres, Bangkok, Parbhin Ldt, 2009

 

 

COURT-METRAGES ET VIDEOS

 

Martino Nicoletti, Water memory (Memoire d’eau)

RGB_NEGATIVE 5 - 8020Puisant son inspiration de textes des anciennes tablettes orphiques, ce ciné-poème, en combinant la performance, la photographie sténopé et la musique, présente une narration visuelle de l’itinéraire post-mortem d’un initié aux cultes mystériques : une âme solitaire dépeinte dans son dialogue avec d’anciens souvenirs et pendant la lutte avec son passé. Une âme placée sur la fine frontière entre le risque de disparaître dans l’abîme du néant et la possibilité de poursuivre son voyage pour se réintégrer à sa propre matrice originaire et divine.

Water Memory: par Martino Nicoletti, UK, 5 mn., langue: Anglais, Production “Stenopeica”, bande sonore Roberto Passuti, collaboration artistique Angelo Fanelli, © Martino Nicoletti, 2014

***

Martino Nicoletti, Mekong Reflections (Réflets du Mekong)

Mekong Reflections a short by Martino Nicoletti 3_LOWTourné avec une caméra Super 8, un ciné-poème dédié au Mékong et à la région de Champasak dans le Laos méridional.

Mekong Reflections: par Martino Nicoletti, UK, 3 mn., langue : Anglais, Production “Stenopeica”, bande sonore Roberto Passuti, © Martino Nicoletti, 2013.

Lien au court-métrage

***

Martino Nicoletti, Non devo guardarti negli occhi: lo zoo delle donne giraffa (Je ne dois pas te regarder dans les yeux : le zoo des femmes girafes)

Non devo guardarti negli occhi_un cortometraggio di Martino NIcoletti_copyright 2011Dans un village à l’extrême nord de la Thaïlande, sous la lumière assourdissante du soleil tropical, des figures féminines hors du temps s’abandonnent à la voracité d’improvisés photographes.

Celles-ci, ornées d’une large spirale faite de scintillant anneaux encerclant leur cou, sont les célèbres « femmes girafes », épithète avec lequel sont communément appelés les membres de l’ethnie des Kayan. Des réfugiés qui ont fui la Birmanie pour s’échapper de la sanglante guerre civile qui depuis de nombreuses années fait rage dans leur pays natal. Des êtres humains confinés aujourd’hui dans des villages oniriques, où, en réponse à la décision du gouvernement thaïlandais de promouvoir des formes alternatives de tourisme dans les régions du nord du pays, chaque jour accueillent des centaines de touristes désireux de rentrer en contact, pour un bref moment, avec une présumé ethnicité à son état pur.

Je ne dois pas te regarder dans les yeux  : un ciné-poème surréel en pellicule Super-8, consacré à la vie dans le «zoo humain» de la Thaïlande et interprété par la voix puissante de Giovanni Lindo Ferretti et la musique envoûtante de Roberto Passuti : du primitivisme visuel, de la musique industrielle, de la vraie poésie.

Ce court-métrage est actuellement vendu en tant que partie intégrante de l’œuvre: Martino Nicoletti, Nicoletti M., Lo zoo delle donne giraffa: un viaggio tra i Kayan nella Tailandia del nord, Roma, Exòrma, 2011, ainsi que dans son édition anglaise : The Zoo of the Giraffe Women: A Journey among the Kayan of Northern Thailand, Kathmandu, Vajra Publications.

Non devo guardarti negli occhi: lo zoo delle donne giraffa: par Martino Nicoletti, UK, 6 mn., langue : Italien/Anglais, Production “Stenopeica”, bande sonore Roberto Passuti et Martino Nicoletti, © Martino Nicoletti, 2011.

Lien au court-métrage

***

Martino Nicoletti, The Nine Doors (Les neuf portes)

the_seven_doors-by-martino-nicolettiUn ciné-poème inspiré du mythe hésiodique de la race divine des héros, qu’on croit avoir existée entre la fin de l’âge de bronze et celle du fer, entre Dvapara et Kali Yuga.

Un brillant, mais éphémère retour à l’âge d’or.

Le travail est dédié à la mémoire de Romano Mastromattei (1936-2010), professeur et ami de l’auteur.

The Nine Doors: di Martino Nicoletti, UK, 8 mn., langue : Italien/Anglais, Production “Stenopeica”, © Martino Nicoletti, 2010

Lien à la démo

***

Martino Nicoletti, Kulunge Super 8

Martino Nicoletti - Kulunge Super 8  - copyrightUn ciné-poème en pellicule Super 8, dédié au peuple des Kulunge Rai, ethnie tibéto-birmane du Népal orientale.

Kulunge Super 8: di Martino Nicoletti, UK, 7 mn., langue : Italien, Production “Stenopeica”, © Martino Nicoletti, 2010.

Lien au court-métrage

.

***

Martino Nicoletti, Chöd, The sacrifice of the Self (Chöd, le sacrifice de soi)

chopa3lowAu cœur de l’Himalaya, encore aujourd’hui, des moines appartenant à l’ancienne religion prébouddhiste tibétaine du Bön, entreprennent un long pèlerinage rituel à travers les « lieux de pouvoir » de la région du Dolpo : sites sacrés habités par des divinités des montagnes, des génies de l’eau, des démons féroces et de dangereuses âmes errantes de défunts.

Au fur et à mesure que le pèlerinage se déroule, les pratiquants – après avoir attiré l’attention des esprits avec de puissants actes de provocation et avoir évoqué leur présence grâce à la récitation d’un texte rituel et le son d’instruments de musique magiques – célèbrent le sacrifice méditatif de leur propre corps (chöd), ici offert à une vaste pléthore d’êtres invisibles de rang diffèrent comme nourriture spirituelle lors d’un singulier banquet rituel.

Chöd, The sacrifice of the Self, par Martino Nicoletti, UK, 6 mn., langue: Anglais/Italien, Production “Stenopeica”, © Martino Nicoletti, 2008.

Lien au cour-métrage

***

Martino Nicoletti, Nepal, Aprile 2006. Rapsodia per una rivoluzione mancata (Népal, avril 2006 : Rhapsodie pour une révolution ratée)

Foto frameEn Avril 2006, une guerre civile sanglante conduit à la chute de la monarchie au Népal, la dernière théocratie de la planète Terre, en faveur de la mise en place d’un régime démocratique.

La statue du roi Prithvi Narayan (1723-1775), fondateur et symbole de la dynastie Shah qui unifia et a régna au Népal de 1768 à 2006, est cachée à la vue de tous. Mais pas démolie. Musique : François Couperin, Leçons de ténèbres

Nepal, Aprile 2006. Rapsodia per una rivoluzione mancata, par Martino Nicoletti, UK, 6 mn., langue : Italien, Production Orange (Spello – IT),  © Martino Nicoletti, 2008

Lien au court-métrage

***

Martino Nicoletti, Panorami goduti dalla cima di una testa tagliata (Panoramas vus du sommet d’une tête coupée)

Panorami 1Avec la forme d’un véritable vidéo-clip, un aperçu de la ville de Katmandou, «perle» de l’Himalaya.

Panorami goduti dalla cima di una testa tagliata, par Martino Nicoletti, UK, 6 mn., langue : Italien, Production Orange (Spello – IT),  © Martino Nicoletti, 2002

Lien au court-métrage

.

.

EXPOSITIONS ET PERFORMANCES

En tant qu’artiste

Personnelles

2014

Water memory. Expo multimédia, Lassalle College of the Arts, Singapore

2012

Chuna wa tok. Série d’ouvrages de landscape art ; Village de Booni ; Hindoukoush Pakistan

Submerged Landscape. Expo de photo ; Booni Community Centre ; Village de Booni ; Hindoukoush Pakistan

Lo zoo delle donne giraffa (Le zoo des femmes girafes). Expo photographique ; Museo nazionale d’arte orientale “Giuseppe Tucci”, Roma

The Zoo of the Giraffe Women. Vidéoinstallation ; Centre for Contemporary Art (CCA), Glasgow

2011

– Beuys e lo sciamano (Beuys et le chamane) Série d’installations ; Museo di Palazzo della Penna ; Comune di Perugia – Regione dell’Umbria ; Perugia

Ruins. Installation ; maison abandonnée ; Lac Trasimène ; Ombrie

2010

Nomadi dell’invisibile (Nomades de l’invisible). Expo photographique et installations multimédia ; Leonessa Museo Civico, Leonessa, Rieti

2009

– Bangkok: i sogni di un morto (Bangkok : les rêves d’un mort), Installation multimédia ; Area Privata Gallery, Perugia

– Submerged Landscapes. Installation photographique ; forêt de Mae Hong Son (Thaïlande)

2008

– Kathmandu. Expo photographique ; Fahrenheit 451, Rome

2006

– Warlungma. Performance de danse butoh ; Temple bouddhiste de Wat Nyuttitham, Champasak (Laos)

Collectives

2014

Show Cabinet. Installation multimédia ; Show Studio, Londres

2012

Kathmandu: disiecta membra. Expo photographique et sculpture sonore ; “Stazione di Topolò”, Udine

The Last Mile. Installation multimédia ; The Bonnafont Gallery, San Francisco

I Must not Look You in the Eyes. Vidéo-installation ; Sound Thought – The Arches, Glasgow

2011

– The Nine Doors. Vidéo-installation ; Sala Santa Rita; Comune di Roma; Rome

Lo zoo delle donne giraffa (Le zoo des femmes girafes). Expo photographique et installation multimédia ; “Stazione di Topolò”, Udine

Le nove porte (Les neuf portes) Installation vidéo ; Castello Brancaccio, Comune di San Gregorio di Sassola (Rome)

2010

– A Shadow in a Wardrobe: Memories. Performance, Silpakorn University, Bangkok

Taswir: traces (en collaboration avec Chaturman Rai). Expo photographique et installation multimédia ; “Stazione di Topolò”, Udine

Stenopeica (Sténopé). Installation multimédia; Silpakorn University, Bangkok

2008

– Leçons de ténèbres. Expo photographique et installation multimédia ; Fattoria San Giuseppe, Spello

– Mekong Monsoon. Expo photographique ; “Stazione di Topolò”, Udine

– Visita di cortesia (Visite de courtoisie). Installation ; “Casa d’Arte”, Spello

2005

– Disturbare le valanghe (Déranger les avalanches). Performance de danse Butoh; Teatro Furio Camillo, Rome

2003

– Cosmogonia. Performance ; Palazzo delle Papesse – Centro Arte Contemporanea, Siena

.

En tant que curateur et artiste

2011

Beuys e lo sciamano: estasi, rito e arte (Beuys et le chamane : extase, rituel et art). Expo multimédia. Comune di Perugia – Regione dell’Umbria ; Museo Civico Palazzo Penna, Perugia

Le nove porte: sciamanesimo e arte contemporanea (Les neuf portes : chamanisme et art contemporaine). Expo multimédia. Comune di Roma ; Sala Santa Rita, Rome

2010

Nomadi dell’invisibile (Nomades de l’invisible). Expo photographique et installation multimédia ; Leonessa Museo Civico, Leonessa, Rieti

Taswir : traces (en collaboration avec Chaturman Rai). Expo photographique et installation multimédia ; “Stazione di Topolò”, Udine

2009

– Chod: il sacrifico di sé (Chod : le sacrifice de soi). Expo photographique et installation multimédia ; Sala Santa Rita ; Comune di Roma, Rome

.

.

.

.

.

.

.