Conscience corporelle et fibromyalgie

Quand le corps devient une prison et quand le mouvement

peut lui donner de nouveau des ailes…

 

Une évidence : seules les personnes touchées par la fibromyalgie savent ce qu’est cette maladie.
Eux seuls connaissent ce que signifie vivre dans un corps qui se transforme en une cage de douleur et une prison de souffrance chronique.

Elles seules connaissent la douleur, qui se présentant parfois de façon encore plus intense, les oblige à vivre leur propre maladie dans une isolation et une frustration presque totales, entourées par la méconnaissance des autres et par la minimisation systématique même de la part des proches… Tout cela jusqu’à la limite absurde de « faire semblant que tout va bien » pour ne pas déranger les autres ou, pire, pour ne se faire dérager ou être ridiculisés…

Moi j’ai été victime de cette maladie, la fibromyalgie, pendant environ 10 ans. Dans mon cas cette pathologie s’est manifestée d’une façon soudaine à la suite d’une série d’événements dramatiques dans ma vie et a de fait fortement limité ma profession d’écrivain, de voyageur et surtout d’anthropologue spécialisé dans les cultures de l’Asie du sud. Vous pouvez aisément imaginer : travailler en voyageant un peu partout dans le monde et, soudainement presque brutalement, se retrouver à avoir peur de sortir de ma propre maison et de ma chambre d’hôtel par crainte qu’une crise aigüe de douleur ne s’empare de mon corps. Cette maladie en prenant possession de moi m’a obligé à changer drastiquement ma vie, mes relations, mes habitudes… pour aussi finalement me forcer à abandonner mon poste de chercheur et de professeur universitaire et de fait me destiner à une vie beaucoup plus retirée, presque comme un reclus.

Oui, j’étais malade de fibromyalgie. Je sais ce que signifie « être habité » ou mieux encore « être hanté » par la douleur à un tel point qu’elle devienne mon « meilleur » et inséparable compagnon de vie. Cette maladie m’ayant entraîné au bout d’une route et m’ayant fait radicalement toucher le fond, il m’a fallu me regarder droit dans les yeux et décider si je voulais continuer cette vie ainsi, l’arrêter ou trouver LA solution. En choisissant aveuglément la voie de la solution, j’ai été obligé à travailler sur moi-même et avec mon corps en toute solitude. Le monde médical, les traitements massifs dont j’étais devenu presque addict, et les conseils alentours n’étaient d’aucune aide.

Au fil des dernières années, en voulant absolument trouver une solution à cette désespérante situation, j’ai créé une méthode de travail psycho-physique originelle : la Conscience corporelle dynamique. C’est en réunissant toutes mes connaissances et mon expérience dans mes différentes recherches que cette méthode est née. Après l’avoir intensivement pratiquée sur moi-même, je peux aujourd’hui affirmer que le défi que je m’étais donné, a apporté et continue d’apporter ses fruits. D’une façon surprenante, elle semble confirmer – comment cela a aussi été démontré par plusieurs recherches scientifiques médicales visant à évaluer l’efficacité de l’utilisation de body awareness therapies (BAT) dans le traitement de la fibromyalgie[1] – le fait que cette maladie possède une tel niveau de complexité et d’intrications que seule une approche de type holistique, incluant l’usage simultané du corps, des émotions et la reconnexion consciente avec notre propre vécu biographique et expérientiel, peut aborder, comprendre et assurément guider vers une résolution.

Depuis, grâce à cette méthode qu’aujourd’hui je pratique et que j’enseigne régulièrement en France, en Italie et en Asie, je suis capable d’avancer dans ma vie et continuer à utiliser mon corps en tant que merveilleux outil pour vivre pleinement et profondément mon existence sur cette terre. En faisant confiance en une vision de l’univers, comme diraient les orientaux, « tantriques », j’ai transformé le « poison » en « nectar », les « obstacles » en un « chemin ». En dépit de ma maladie, j’ai réussi à transformer mon corps en un unique outil d’évolution, de libération et d’introspection profonde et VIVRE ENFIN !

Récemment j’ai décidé d’intégrer la pratique de la conscience corporelle à la fibromyalgie, que ce soit sous forme de travail individuel ou sous forme de retraites-voyage en Europe et Asie, dans des milieux naturels particulièrement purs et reculés, de façon à permettre aux personnes de « couper » avec leur contexte de vie quotidienne et ainsi de reprendre contact intégralement avec une dimension de vie plus naturelle. Tout cela incluant une reliance directe avec la nature, un rythme de vie plus simple, une alimentation plus saine et enfin, la possibilité d’être placés dans un contexte humain et social (celui des indigènes de l’Himalaya par exemple) plus sensible et favorable à une véritable guérison.

C’est pour toutes ces raisons que j’invite ceux qui se trouvent être des « victimes » de cette maladie, à prendre contact avec moi et à entreprendre un véritable travail sur leur corps et leur ressenti profond.

La douleur, toute douleur est un cri qui cache une voix. La douleur, toute douleur est un appel et un rappel en même temps. Un obstacle qui annonce un nouveau seuil à franchir. Je vous invite donc à écouter la voix qui se trouve au plus profond de cet hurlement et de déchiffrer la route indiquée par cet appel qui s’impose, qui réclame attention et qui vous rappelle péremptoirement de vous mettre à la recherche. Je suis là et présent pour partager votre expérience, pour vous guider et vous accompagner. Je vous invite sincèrement et vous demande de ne plus avoir peur et de cesser de vous sentir seuls.

Je le sais : en ne trouvant pas d’autres mots, on désigne cette maladie « fibromyalgie ». Fibromyalgie oui, même si je suis convaincu qu’il serait beaucoup plus correct de l’appeler simplement : « la conséquence d’être plus sensibles que d’autres ». C’est sur cette sensibilité que je vous demande de vous retourner, de façon à la transformer en une ouverture et une possibilité de plus, au lieu qu’elle ne soit qu’une simple adversité vous rendant invisibles aux autres, au monde !

Martino Nicoletti

Copyright 2017

fibromyalgia02

vidéo : conscience corporelle et fibromyalgie (lien)

.

.

[1]  A ce sujet : Astin J.A., Berman B.M., Bausell B., Lee W.L., Hochberg M., Forys K.L., “The efficacy of mindfulness meditation plus Qigong movement therapy in the treatment of fibromyalgia: a randomized controlled trial”, Journal of Rheumatology, 2003; 30, pp. 2257-2262; Gunvor G., “Body awareness therapy for patients with fibromyalgia and chronic pain”, Disability and Rehabilitation, Vol. 27(12), June 2005, pp. 725-728; Mannerkorp K., Arndorw M., Efficacy and feasibility of a combination of body awareness therapy and qigong in patients with fibromyalgia: A pilot study, Journal of Rehabilitation Medicine, Vol 36, December 2004, pp. 279-281; Kendall S.A., Brolin-Magnusson K., Soren B., Gerdle B., Henriksson K.G., “A Pilot Study of Body Awareness Programs in the Treatment of Fibromyalgia Syndrome”, Arthritis Care and Research, Vol. 13, No. 5, October 2000, pp. 304-311.

.

.

.

.

.

.