MUSIQUE

Dans le domaine de la production musicale, Martino Nicoletti a donné vie à deux projets distincts pendant le dernier décennie, en collaboration avec le compositeur et ingénieur du son Roberto Passuti :

logo stenopeica senza scritta copia

La label et la formation musicale STENOPEICA, dédiés principalement à des productions multimédias et à la musique expérimentale contemporaine.

aaall

La collection SEEDS OF SOUND IN THE AUTUMN OF POWER (Graines de son dans l’automne du pouvoir), qui représente par ailleurs une série consacrée à la musique ethnique et à la diffusion des patrimoines musicaux connectés en particulier avec la région de l’Himalaya et de l’Asie du Sud. En utilisant des enregistrements effectués sur le terrain par Martino Nicoletti, cette collection a pour but de faire connaître au grand public des traditions musicales sacrées inconnues ou qui risquent de disparaître. Les livres-CD et les CD qui composent Seeds of Sound, créés sur la base d’un rigoureux travail préliminaire de recherche, se caractérisent par un haut niveau de qualité sonore et par la grande attention accordée à la dimension esthétique des produits eux-mêmes : des ouvrages souvent accompagnés par des textes d’introduction et par une large sélection d’images photographiques.

.

                                      La production musicale actuelle de STENOPEICA

Stenopeica, Franco Battiato, Teresa de Sio, Giovanni Lindo Ferretti, Kathmandu: diario dal Kali Yuga (livre + CD) (sous la direction et textes par Martino Nicoletti), Paris, Le loup des steppes, 2016

COVER_DIARIO dal KALI YUGAUn itinéraire initiatique proposé par des sons et des paroles, guide vers la découverte de la mythique ville sacrée de Katmandou, la merveilleuse perle de l’Himalaya cachée au milieu des montagnes étincelantes du Népal.

Les sons raffinés de la formation musicale des STENOPEICA se mêlent à la voix et les précieuses contributions artistiques de FRANCO BATTIATO, TERESA DE SIO et GIOVANNI LINDO FERRETTI.
Un authentique journal du Kali Yuga – le sombre âge final qui, selon l’ancienne mythologie indienne, conclut un cycle cosmique – constitué de textes, photographies et plus de 20 pistes de musique qui racontent une métropole en peau vivante et comment ce même univers hurlant sait encore diffuser des rayons de splendeur authentique et d’une indescriptible beauté.

… Katmandou. Les vivants comptent les morts avec les doigts et le pouce. Les morts comptent les vivants depuis derrière les fenêtres. Tout au long de la route, électricité qui courre en fins filaments…

Lien à les démos : 01 ; 02 ; 03

***

Kathmandu: Disiecta membra (Membres épars). Un CD de musique contemporaine crée et produit par Martino Nicoletti, Roberto Passuti et STENOPEICA avec la collaboration artistique des chanteurs Giovanni Lindo Ferretti et Teresa de Sio (2013 – Production : Stenopeica – A-Buzz Supreme).

cover-kathmandu-disiecta-membra-design-and-photo-by-martino-nicolettiSuivant la première œuvre musicale du STENOPEICA, Kathmandu : eclissi delle due lune (Katmandou : éclipses des deux lunes), ce CD offre une nouvelle bouleversante immersion dans un univers exotique profond et puissamment hypnotique.

En utilisant directement le matériel appartenant aux traditions spirituelles et musicales de l’Himalaya – la musique chamanique extatique du Népal, les chants liturgiques des moines tibétains Bonpo, les danses tantriques de la vallée de Katmandou – ce CD mêle sonorités archaïques à des sons synthétiques et à des instruments de musique classique de façon à créer un distillat musical tout à fait unique en son genre.

Les onze pistes qui composent le CD ont été composées par Roberto Passuti. Les textes écrits par Martino Nicoletti ont été magistralement interprétés par Teresa De Sio, Giovanni Lindo Ferretti et Michela Piccinini, chanteuse des Stenopeica avec Martino Nicoletti lui-même.

La légendaire et indéchiffrable métropole himalayenne de Katmandou est la source d’inspiration de l’ouvrage. Un pont sonore qui invite à une descente guidée dans les entrailles de cette ville-abîme : des sons obliques et coupants qui s’intègrent parfaitement avec des mots aussi puissants que des mantras et avec des atmosphères faites de pures réverbérations.

Dans le sous-titre, disiecta membres, « membres épars », se cache une directe allusion à l’archaïque thème dionysiaque du sparagmòs : un démembrement symbolique, connecté à l’expérience initiatique de la mort et de la renaissance. Des membres épars, comme allusion au dépassement total de sa propre finitude individuelle et comme porte d’accès au royaume du « sans-limites ».

Le CD est en vente sur iTunes et dans tous les circuits du monde Amazon.

Lien au CD

***

Kathmandu: eclissi delle due lune (Katmandou : éclipses des deux lunes). Ce travail représente le premier CD de musique expérimentale contemporaine, dédié à Katmandou et créé par Martino Nicoletti, Roberto Passuti et STENOPEICA (2013 – Production : Stenopeica – A-Buzz Supreme).

kathmandu_eclissi-delle-due-lune-martino-nicoletti-roberto-pasuti-stenopeicaUn hommage à cette ville himalayenne, à ses mythes et à son pouvoir hypnotisant, réalisé grâce aux contributions artistiques de Franco Battiato, Giovanni Lindo Ferretti, Mekhe Kulunge et Teresa de Sio.

Le CD est en vente sur iTunes et dans tous les circuits du monde Amazon. Ce même ouvrage existe aussi sous forme de CD attaché au volume : Martino Nicoletti, Kathmandu. Lezioni di tenebre, Roma, Casadei Libri, 2012.

Lien au CD

.

.

La collection SEEDS of SOUND

The Path of Light: Ritual Music of the Tibetan Bon, Bologna, Borgatti Edizioni musicali, 2008. Organisation des enregistrements sur le terrain, textes, photos : Martino Nicoletti ; sound engineering e post-production: Roberto Passuti.

THE PATH OF LIGHT_cover digital CD_photo by Martino NicolettiThe Path of Light – le premier CD de la série Seeds of Sound in the Autumn of Power créé et dirigé par Martino Nicoletti et distribué par le label Borgatti Edizioni Musicali et A-Buzz Supreme – représente un large et profond itinéraire à travers la musique rituelle du Bön, la religion pré-bouddhiste du Tibet.

Composé d’un CD et d’un élégant livret en couleur – plus d’une centaine de pages accompagnées de textes et de photographies visant à fournir une introduction à l’histoire, la philosophie, les mythes, les rituels, les instruments de musique traditionnels de la religion Bön – cet ouvrage constitue une vaste anthologie dédiée à la musique liturgique de cette particulière tradition spirituelle.

Entièrement enregistré dans le monastère Bön de Tritan Norbutse au Népal, le CD recueille une rare sélection de chants, musiques et mantras appartenant pour la plupart, au chemin ésotérique du Dzogchen ou la Grande Perfection.

La performance collective de chö – rituel méditatif d’autosacrifice de soi – est l’authentique gemme du travail.

Au-delà de sa valeur scientifique, l’ouvrage est destiné à soutenir les activités de préservation culturelle promues par le monastère Bön de Tritan Norbutse.

Le CD est en vente sur iTunes et dans tous les circuits du monde Amazon.

Lien au CD

***

Charya: The Tantric Musical Tradition of the Kathmandu Valley (Charya : la tradition musicale tantrique de la Vallée de Katmandou), Bologna-Firenze, Stenopeica – A-Buzz Supreme, 2013.

Charya_cover photo by Martino Nicoletti_lowCe CD exceptionnel présente un large aperçu du charya, l’une des traditions musicales sacrées la moins connue de la vallée de Katmandou.

Enracinées dans la tradition bouddhique tantrique (vajrayana) des Newar du Népal, les musiques charya font partie intégrante des danses sacrées charya nrtya, traditionnellement transmises et interprétées au sein des lignages spirituels tantriques des Vajracarya.

Habituellement interprétées par des danseurs-initiés, ces danses représentent une véritable forme de méditation dynamique (sadhana). Fondé sur la pratique de visualisations mentales et sur une identification profonde du danseur avec la déité de méditation spécifique (yidam) évoquée pendant la danse, le principal objectif des charya nrtya est celui d’atteindre un état méditatif profond ainsi que la réalisation directe de la nature ultime des phénomènes dans leur condition non-duelle et vide.

Dans ce sens, les divinités pacifiques et courroucées évoquées et « dansées » pendant la danse – et appartenant à la fois aux panthéons traditionnels bouddhistes et hindous – représentent l’expression directe personnifiée de l’énergie créatrice incessante inhérente à la vacuité (sunyata).

Dans ce contexte, grâce à la puissance magique du chant, de la musique et de la danse, chaque représentation se transforme ainsi en une véritable pratique yogique visant à favoriser la manifestation tangible des plus profondes énergies divines qui résident et vivifient l’univers, ainsi que de permettre au danseur de réaliser directement l’état illuminé de son propre esprit.

Gardé secret jusqu’il y a quelques décennies, les chants carya et la tradition de danse charya nrtya ont été rendus accessibles au public des non-initiés seulement récemment, y compris les occidentaux.

Ce CD, enregistré à Katmandou sous la supervision de Martino Nicoletti, a été créé grâce à la collaboration de Rameshwor Maharjan, danseur et musicien Newar de charya internationalement renommé.

Piste 1 : Sri Padma Nrtyasvara Vandana : hymne au Seigneur de la Danse ; Piste 2: Sodasa Lasya : la danse des Seize Divinités de l’offrande à la divinité principale du mandala ; Piste 3: Arya Tara : la danse de Tara verte ; Piste 4: Vajrayogini : la danse de Vajravarahi, la « laie adamantine » ; Piste 5 : Manjusri : la danse du Bodhisattva Manjusri ; Piste 6 : Panca Bouddha : la danse des Cinq Bouddhas ; Piste 7 : Kumari : la danse de la déesse vierge Kumari ; Piste 8 : Rakta Ganesh : la danse du Ganesh Rouge ; Piste 9 : Sri Bhairav Kal : la danse de Bhairav et Kali.

Recherches scientifiques, organisation et supervision aux enregistrements: Martino Nicoletti ; sound engineering et post-production : Roberto Passuti ; Label : Stenopeica – A Buzz Supreme.

Le CD est en vente sur iTunes et dans tous les circuits du monde Amazon.

Lien au CD

***

Gandharva: The Magic Sound of the Nepali Sarangi (Gandharva : le son magique du saranghi népalais), Bologna-Firenze, Stenopeica – A-Buzz Supreme, 2013.

Gandharva_cover_ Photo by Martino Nicoletti.tifCe CD présente une série d’exceptionnelles exécutions en solo de sarangi, inspirées par un riche répertoire de mélodies traditionnelles népalaises et tibétaines et interprété par Shyam Nepali. Dans cette œuvre, la musique ancienne des Gaine du Népal se mêle avec l’expérimentation personnelle et les sentiments intimes de l’un des plus renommé, novateur et sensible musicien dans le panorama de la musique népalaise contemporaine.

Piste 01 :  Morning bliss ; Piste 02 : Himalayan dawn ; Piste 03 : Across the clouds ; Piste 04 : Waiting ; Piste 05 : Footprints in the snow ; Piste 06 : Soul’s vibe ; Piste 07 : The shaman’s flight ; Piste 08 : Melting water ; Piste 09 : Beauty revealed ; Piste 10 : Don’t turn your gaze behind ; Piste 11 : Back from the fields.

Recherches scientifiques, organisation et supervision aux enregistrements : Martino Nicoletti ; sound engineering et post-production : Roberto Passuti ; Label : Stenopeica – A Buzz Supreme.

Le CD est en vente sur iTunes et dans tous les circuits du monde Amazon.

Lien au CD

***

Shamans of the East: Ritual Songs of the Himalayan Kulung Shamanic Tradition (Chamans de l’est : chants rituels de la tradition chamanique des Kulung de l’Himalaya), Bologna-Firenze, Stenopeica – A-Buzz Supreme, 2013.

SHAMANS OF THE EAST_Photo cover by Martino Nicoletti_lowCe CD présente deux des chants liturgiques les plus caractéristiques de la tradition chamanique de la minorité Tibéto-Birmane des Kulung de l’est du Népal.

Le premier est une invocation aux esprits gardiens et aux divinités guides du chaman. Le chant habituellement interprété en langue népalaise au début de chaque séance chamanique extatique des Kulung, est censé posséder la faculté singulière de créer un pont entre le célébrant et le monde invisible ainsi que de contribuer à l’auto-induction d’une forme spécifique de transe rituelle. Cette transe représente un trait distinctif de tout rituel chamanique de Kulunge dont l’efficacité est fermement enracinée dans la capacité du chaman de la produire, de la contrôler et de l’orienter vers les objectifs spécifiques du rite.

La deuxième piste est un chant de chasse, généralement interprété en langue rituelle Kulung à l’occasion de l’offrande rituelle du gibier aux ancêtres de la tribu, et aux esprit invisibles de la forêt.

Établis dans l’une des régions les plus reculées et les plus stupéfiantes de l’est du Népal, les Kulung font partie de l’un des derniers groupes ethniques himalayens à posséder encore aujourd’hui, une forme archaïque hautement ritualisée de chasse à certains espèces de quadrupèdes sauvages de la forêt.

Selon la tradition Kulung, l’expédition de la chasse est précédée, accompagnée et suivie par différents chants liturgiques – chantés dans un langage rituel sacré et secret – censés posséder le pouvoir de gagner les faveurs des entités invisibles de l’espace sauvage, de favoriser la chasse et de faciliter l’obtention d’une « essence invisible » spécifique (ji), cachée dans la forêt et dont dépend directement la prospérité du village, ainsi que la force vitale et la santé de ses habitants.

Le thème récurrent de ces chansons est représenté par le récit décrivant une chasse mythique à un cerf invisible et par la description d’un voyage mystique accompli par les âmes des chasseurs – ici agissant dans un double rôle de chasseurs et de prêtres – à la recherche de prospérité et de puissance invisible. Ces deux qualités sont dissimulées dans des « sources de pouvoir » spécifiques distribuées dans toute la forêt où la chasse se déroule et dans les hautes montagnes des alentours.

Les chansons de ce CD sont superbement interprétées par Mekhe Kulung, l’un des chamans contemporains les plus renommés de la tribu des Kulung.

Piste 1 : Chant de chasse rituel ; Piste 2 : Invocations aux maîtres invisibles et aux esprits protecteurs.

Recherches scientifiques, organisation et supervision aux enregistrements: Martino Nicoletti ; sound engineering et post-production : Roberto Passuti; Label : Stenopeica – A Buzz Supreme.

Le CD est en vente sur iTunes et dans tous les circuits du monde Amazon.

Lien au CD

***

Chala Ra Dhatu: Newari Percussions of the Kathmandu Valley, (Chala ra Datu : Percussions des Newar de la Vallée de Katmandou) Bologna-Firenze, Stenopeica – A-Buzz Supreme, 2013.

Chala ra Dhatu_Cover photo by Martino Nicoletti_lowCe CD présente un large aperçu sur l’univers des percussions Newari dans le contexte de la tradition musicale Dapha.

Recherches scientifiques, organisation et supervision aux enregistrements: Martino Nicoletti ; sound engineering et post-production : Roberto Passuti ; Label : Stenopeica – A Buzz Supreme.

Lien au CD

.

.

Autres ouvrages en cours de préparation

Gharba : Poets and Mystics of Hindukush (Gharba : poètes et mystiques de l’Hindukush)

gharbaUn rare CD consacré à la musique rituelle des derniers mystiques de la région de l’Hindukush. Enregistré sur le terrain par Martino Nicoletti dans la région de Chitral (Pakistan), l’ouvrage présente une série de séances liturgiques appartenant à la tradition religieuse des Ismailites.

L’ouvrage est surtout un hommage à la splendide musique du gharba, luth traditionnelle typique de cette région et instrument musical le plus sacré, employé au cours des liturgies collectives à caractère mystique.

Recherches scientifiques, organisation et supervision aux enregistrements: Martino Nicoletti ; sound engineering et post-production : Roberto Passuti ; Label : Stenopeica – A Buzz Supreme.

.

.

.

.

.

.

.