JEAN ABSAT (traduction et introduction MARTINO NICOLETTI), CORPO E PREGHIERA: NOBILTÀ DI UN FILO D’ERBA (Corps et prière : noblesse d’un fil d’herbe), PARIS, ÉDITIONS LE LOUP DES STEPPES (sous impression)

cover-finalEn suivant les anciens enseignements de Jean Absat – voyageur et mystique d’origine française ayant vécu entre la Perse, l’Asie centrale et l’Arménie au XVIIe siècle – ce livre, d’une façon directe et foudroyante, montre comment le corps, le souffle et le mouvement peuvent être utilisés comme des « outils » merveilleux de prière, capables de conduire tout véritable chercheur de soi même à la rencontre de son «cœur invisible» et de l’océan de lumière vivante et infinie qui habite au plus profond de chacun de nous.

En le prenant par la main et en l’accompagnant pas à pas, Absat offre au lecteur des outils concrets pour se libérer de la tyrannie de son propre mental, de façon à accéder à la surprenante dimension du silence intérieur, et ainsi découvrir comment notre corps, depuis toujours, se trouve en effet déjà plongé dans un profonde, spontanée et incessante prière.

C’est au sommet de cet itinéraire, qu’Absat nous introduit à l’expérience unique de la « prière en mouvement » : une forme de prière unique et spontanée qui, en se fondant sur l’écoute intime des rythmes naturels de notre corps et des puissances invisibles qui y résident a le pouvoir de nous reconduire à la source même de toute forme, de tout mouvement et de toute expression.

C’est ici, et ici seulement, que nous pourrons finalement faire l’expérience de la liberté inconditionnelle, de la totale simplicité et de la sublime noblesse d’un fil d’herbe bercé par le vent…

 ***

STENOPEICA, FRANCO BATTIATO, TERESA DE SIO, GIOVANNI LINDO FERRETTI, KATHMANDU: DIARIO DAL KALI YUGA (KATMANDOU : JOURNAL INTIME DU KALI YUGA) (LIVRE + CD) (sous la direction de Martino Nicoletti), PARIS, LE LOUP DES STEPPES, 2016

COVER_DIARIO dal KALI YUGAUn itinéraire initiatique proposé par des sons et des paroles, guide vers la découverte de la mythique ville sacrée de Katmandou, la merveilleuse perle de l’Himalaya cachée au milieu des montagnes étincelantes du Népal.

Les sons raffinés de la formation musicale des STENOPEICA se mêlent à la voix et les précieuses contributions artistiques de FRANCO BATTIATO, TERESA DE SIO et GIOVANNI LINDO FERRETTI.
Un authentique journal du Kali Yuga – le sombre âge final qui, selon l’ancienne mythologie indienne, conclut un cycle cosmique – constitué de textes, photographies et plus de 20 pistes de musique qui racontent une métropole en peau vivante et comment ce même univers hurlant sait encore diffuser des rayons de splendeur authentique et d’une indescriptible beauté.

… Katmandou. Les vivants comptent les morts avec les doigts et le pouce. Les morts comptent les vivants depuis derrière les fenêtres. Tout au long de la route, électricité qui courre en fins filaments…

Stenopeica, Franco Battiato, Teresa de Sio, Giovanni Lindo Ferretti, Kathmandu: diario dal Kali Yuga (livre + CD), Paris, Le loup des steppes, 2016

 ***

MARTINO NICOLETTI, ANIME DI SABBIA (ÂMES DE SABLE), PARIS, ÉDITIONS LE LOUP DES STEPPES, 2016

COVER_ANIME DI SABBIA by Martino NicolettiLa passion et l’amour peuvent-ils résonner simultanément à travers différentes époques et continents ?

Sur toile de fond de gratte-ciels, temples et rues bondées de Bangkok d’aujourd’hui, dans la vie de Nina, charmante professeur de français expatriée, apparait Mei, énigmatique réalisateur thaïlandais récemment rentré d’Europe.

Un vieux et usé livre bleu, trouvé par Mei sur un étal de Londres fait précipiter le présent et sa propre vie dans un autre espace-temps : nous nous retrouvons alors en 1925 où le jeune anthropologue britannique Edward Matthews arrive à Malekula, île sauvage et indéchiffrable au cœur des mers du Sud, pour étudier la religion indigène et ses rites d’initiation.

Malgré la distance, une liaison subtile faite de lettres passionnées, de soupirs et de souvenirs, continue à unir le brillant chercheur à Judith et à l’Angleterre. Au fil des mois, l’attraction pour les cultes ancestraux de Malekula se transforme cependant pour Edward en une spirale insidieuse qui le rendra finalement prisonnier de la puissance occulte de l’île…

La voix de la mer, pont vivant capable de réunir temps et destins apparemment si différents, permettra t-elle à un passé non résolu de trouver enfin sa libération dans le présent ?

« … L’eau garde vraiment beaucoup de souvenirs, Nina. Des souvenirs fluides, insaisissables. Des souvenirs qui deviennent des voix pour ceux qui sont capables de devenir semblables à l’océan ».

Martino Nicoletti, Anime di sabbia, Paris, Éditions Le loup des steppes, 2016

 ***

MARTINO NICOLETTI et CLAUDIE CHLASTA, LES CONSTELLATIONS MÉDIUMNIQUES : L’ÂME, LES ANCÊTRES ET L’AU-DELÀ DANS LA PRATIQUE DES CONSTELLATIONS, Paris, Éditions le loup des steppes, 2016

cover_constellations_janvier-2017En utilisant un style d’écriture qui combine plusieurs registres narratifs, cet ouvrage offre une perspective totalement nouvelle et inconnue sur l’univers des constellations : comment la canalisation et la médiumnité peuvent être efficacement appliquées au repérage, à la mise en lumière et à la résolution de nombreux problèmes individuels, bien souvent connectés au plan proprement transgénérationnel ou karmique.

En s’inspirant de l’expérience de Claudie Chlasta, médium depuis son enfance et créatrice de la méthode de Constellations D’Âme à Âmes, ce livre, avec un langage clair, simple et riche de références à la spiritualité des mondes archaïques et chamaniques, dévoile comment les défunts peuvent revêtir un rôle fondamental dans la pratique des constellations : pas de simples personnages, mais de véritables « participants » aux séances capables d’aider à comprendre et à résoudre des noeuds significatifs liés à une situation courante, comme aussi permettre de remettre en cause et finaliser positivement ce qui appartenant à la dimension du passé, semblait désormais être conclu ou demeurer inachevé.

C’est ce véritable dialogue et cette coopération entre les mondes activé par l’intermédiaire d’un véritable constellateur-médium qui permet une authentique « guérison » se réalisant simultanément dans le présent et le passé, dans notre vécu personnel et celui de notre collectif ancestral.

Martino Nicoletti et Claudie Chlasta, Les constellation médiumniques : L’âme, les ancêtres et l’au-delà dans la pratiques des constellations, Paris, Éditions le loup des steppes, 2016

 ***

MARTINO NICOLETTI, KATHMANDU: LESSONS OF DARKNESS (KATMANDOU : LEÇONS DES TENEBRES), MILAN, MIMESIS INTERNATIONAL, 2015

international-art-nicoletti-kathmandu.inddUne description poétique de l’abyssale ville de Katmandou : la ville mythique sacrée des origines divines cachée parmi les montagnes enneigées de l’Himalaya ; le mandala à ciel ouvert parsemé de temples d’or ; le berceau et le creuset de civilisations et de traditions spirituelles millénaires ; la destination envoûtante pour de nombreuses générations de hippies et de « vagabonds du dharma » ; le miroir brisé de l’Asie d’aujourd’hui … Katmandou.

En tant que catabasis visionnaire, ce volume – enrichi par une large sélection de photos artistiques en noir et blanc – guide le lecteur à travers les méandres de ce lointain endroit, simultanément lieu réel, territoire sacré et inviolé région de l’âme : des ombres coupantes et des cris perçants se mêlent à des explosions de lumière éblouissante et de beauté bouleversante.

Martino Nicoletti, Kathmandu: Lessons of Darkness, Milan, Mimemis International, 2015 (volume disponible aussi en format E-book)

 ***

CLAUDIE CHLASTA et MARTINO NICOLETTI, LA PETITE FILLE QUI PARLAIT AU SOLDAT MORT: UNE MÉDIUM DÉVOILE LE LONG VOYAGE DE L’ÂME, PARIS, EDITIONS LE LOUP DES STEPPES, 2016

cover_con-banda-lwLa mort : cette grande énigme pourtant si présente dans nos vies… On voudrait la cacher, l’oublier, ne pas la vivre à travers nos chers qui partent ou notre propre départ, et pourtant « elle est là », bien réelle.

En s’inspirant de l’expérience autobiographique de Claudie Chlasta, médium depuis son enfance, cet ouvrage sans précédent par sa richesse et sa profondeur, présente les aspects les plus cachés et intimes de l’activité médiumnique, permettant d’offrir ainsi une vision totalement nouvelle et inconnue sur l’expérience de la mort.

Grâce à une exposition détaillée et claire des aspects principaux du dialogue avec le monde des défunts, ce volume – développé sous la forme d’une conversation entre l’anthropologue Martino Nicoletti et la médium Claudie Chlasta – représente un outil extraordinairement complet pour ceux qui souhaitent s’approcher d’une façon concrète à la médiumnité, ainsi qu’un texte de référence indispensable répondant à la multitude de questions reliées à la mort : Qu’est-ce-qu’un médium ? Comment se déroule le voyage de l’âme dans l’au-delà ? Le destin de l’âme dépend-il de la façon de mourir ? Que sont les âmes errantes ? Les lieux hantés existent-ils vraiment ? Puis-je garder les objets d’un défunt ? Comment se préparer à la mort d’un être cher, comment l’aider et faire correctement le deuil ?

Claudie Chlasta, Martino Nicoletti, La petite fille qui parlait au soldat mort: une médium dévoile le long voyage de l’âme, Paris, Editions le loup des steppes, 2016 (1ère édition : Drancy, Ambre Editions, 2015).

 ***

MARTINO NICOLETTI, THE SNOWY SNAP: THE STORY OF CHATURMAN RAI, HIMALAYAN FOLK-PHOTOGRAPHER AND FILM-MAKER (LA PHOTO ENNEIGEE : L’HISTOIRE DE CHATURMAN RAI, PHOTOGRAPHE PAYSAN REALISATEUR HIMALAYEN), MILAN, MIMESIS INTERNATIONAL, 2015

international-art-nicoletti-snow-snap.inddUnique en son genre, ce livre retrace les principales étapes de la polymorphe activité artistique de Chaturman Rai, paysan népalais appartenant à la tribu tibéto-birmane des Kulung Rai. Autodidacte et expérimentateur total, le travail de Chaturman se développe au fil des ans avec ténacité en dépit des énormes difficultés : son équipement rudimentaire, la nécessité de se diviser acrobatiquement entre son travail d’agriculteur, celui de porteur et de père de famille, les difficultés pour s’approvisionner et développer ses pellicules, une tâche rendue possible uniquement grâce à des voyages périodiques dans une lointaine petite ville, située à plusieurs jours de marche du village où vit Chaturman.

Créé après plus de vingt ans de travail et enrichi par une vaste sélection d’images, cet ouvrage retrace les principales étapes du travail de Chaturman, depuis ses débuts en tant que photographe de portrait jusqu’à son activité la plus récente en tant que documentariste et vidéo-maker. Un regard à la limite du surréel, posé sur l’une des histoires la plus originale et émouvante de ce reculé et fascinant coin de l’Asie.

Martino Nicoletti, The Snowy Snap: The Story of Chaturman Rai, Himalayan Folk-Photographer and Film-Maker, Milan, Mimesis International, 2015

 ***

MARTINO NICOLETTI, CE CORPS QUI NOUS GUÉRIT : LA CONSCIENCE CORPORELLE COMME CLÉ DE CONNAISSANCE ET OUTIL DE TRANSFORMATION DE SOI, ROMONT, RECTO-VERSEAU, 2014

Mise en page 1… Notre corps : un univers profond et paradoxal. Objet de soins et d’attentions presque maniaques dans notre civilisation contemporaine, pourtant réalité silencieuse avec laquelle nous sommes de plus en plus incapables de dialoguer et de l’écouter dans ses instances profondes. Un corps dont nous parlons et que nous analysons sans cesse, pourtant toujours plus détaché de notre esprit et à la dérive de nos émotions…

Sur la base de cette indéniable évidence, l’ouvrage – enrichi par de nombreuses photos et images – présente ici un training pratique et complet, capable de nous reconnecter d’une façon directe à notre corps et à nos émotions profondes : à les sentir, à les percevoir, à leur donner voix et à les utiliser comme de merveilleux outils d’évolution et de transformation de soi et, surtout, comme de puissants moyens d’auto-guérison.

Fondé sur de simples, mais efficaces exercices dynamiques, combinés avec la respiration, la visualisation mentale, l’utilisation de la voix et du son, cet itinéraire, accompli avec le corps et à travers le corps, nous permet de puiser à pleines mains tout son potentiel authentique de vie, de régénération, de bonheur et de libération.

Martino Nicoletti, Ce corps qui nous guérit : la conscience corporelle comme clé de connaissance et outil de transformation de soi, Romont, Recto-Verseau, 2014

 ***

MARTINO NICOLETTI, CANTARE TRA LE MANI: UN VIAGGIO TRA GLI ISMAILITI DELL’HINDUKUSH (CHANTER ENTRE LES MAINS : UN VOYAGE PARMI LES ISMALITIES DE L’HINDUKUSH), TORINO, LINDAU, 2014

Martino Nicoletti_Cantare tra le mani_lowNé à l’occasion d’un voyage – fait sous la protection d’une escorte armée dans la région de l’Hindukush entre le Pakistan et l’Afghanistan – ce livre offre un aperçu inhabituel sur la vie et l’univers spirituel des Ismailites, l’un des groupes les plus fascinants et les plus controversés de l’Islam chiite, aujourd’hui en confrontation directe avec la menace des talibans.

Entourés dans le moyen-âge en Occident par une aura de mystère et de terreur – liée à la figure de leur leader charismatique, le Vieux de la Montagne, et ses redoutables « assassins » (guerriers voués au martyre) – les Ismailites sont une minorité religieuse riche et complexe, caractérisée par la foi incontestée dans la figure de l’Imam – dépositaire vivant de l’interprétation ésotérique du Coran – et par une claire vocation mystique, visant à propitier une union tangible et intime entre le croyant et le divin.

Textes et photographies en noir et blanc, réalisés par l’auteur avec des appareils photographiques vintage, transforment un journal de voyage personnel en un document unique avec un sens plus large : un témoignage sur la beauté et la profondeur de la rencontre entre des différentes civilisations, ainsi que sur la complexité de tout véritable dialogue entre les mondes.

Martino Nicoletti, Cantare tra le mani: un viaggio tra gli ismailiti dell’Hindukush, Torino, Lindau, 2014

 ***

MARTINO NICOLETTI, THE NOMADIC SACRIFICE: THE CHÖD PILGRIMAGE AMONG THE BÖNPO OF DOLPO (WESTERN NEPAL) (LE SACRIFICE NOMADE: LE PILGRIMAGE DU CHÖD PARMI LES BÖNPO DU DOLPO – NEPAL OCCIDENTAL), KATHMANDU, VAJRA PUBLICATIONS, 2013

cover Nomadic sacrifice_ Martino NicolettiAu cœur de l’Himalaya, encore aujourd’hui, des moines appartenant à l’ancienne religion prébouddhiste tibétaine du Bön, entreprennent un long pèlerinage rituel à travers les « lieux de pouvoir » de la région du Dolpo : sites sacrés habités par des divinités des montagnes, des génies de l’eau, des démons féroces et de dangereuses âmes errantes de défunts.

Au fur et à mesure que le pèlerinage se déroule, les pratiquants – après avoir attiré l’attention des esprits avec de puissants actes de provocation et avoir évoqué leur présence grâce à la récitation d’un texte rituel et le son d’instruments de musique magiques – célèbrent le sacrifice méditatif de leur propre corps (chöd), ici offert à une vaste pléthore d’êtres invisibles de rang diffèrent comme nourriture spirituelle lors d’un singulier banquet rituel.

Des textes, des extraits du journal de l’auteur et des photos racontent ce rituel archaïque, profondément enraciné dans la notion de Compassion Universelle et visant principalement à dépasser d’une façon soudaine et radicale l’attachement du pratiquant à son corps physique et à surmonter l’identification avec son ego illusoire.
L’œuvre est également enrichie par une traduction du texte rituel sacré La sagesse secrète des Dakini (Khandro Sangba Yeshe) par Geshe Gelek Jinpa et par un DVD contenant un court-métrage Super-8 de l’auteur, ainsi que l’enregistrement du chant liturgique du chöd interprété par les moines du monastère Bönpo de Triten Norbutse au Népal.

Martino Nicoletti: The Nomadic Sacrifice: the Chöd Pilgrimage among the Bönpo of Dolpo (Western Nepal), Kathmandu, Vajra Publication, 2013 (éd. italienne: Nomadi dell’invisibile: l’autosacrificio rituale del chöd nel Bön tibetano, Roma, Exòrma, 2010) (volume disponible aussi en format E-book)

 ***

MARTINO NICOLETTI, THE ZOO OF THE GIRAFFE WOMEN: A JOURNEY AMONG THE KAYAN OF NORTHERN THAILAND (LE ZOO DES FEMMES GIRAFES : UN VOAYGES PARMI LES KAYAN DE LA THAÏLANDE DU NORD), KATHMANDU, VAJRA PUBLICATIONS, 2013

Cover-The Zoo of the Giraffe Women-FINAL.inddDans un village à l’extrême nord de la Thaïlande, sous la lumière assourdissante du soleil tropical, des figures féminines hors du temps s’abandonnent à la voracité de photographes improvisés.
Celles-ci, ornées d’une large spirale faite de scintillants anneaux encerclant leur cou, sont les célèbres « femmes girafes », épithète avec lequel sont communément appelées les membres de l’ethnie des Kayan. A travers le contraste entre les mythes qui racontent l’origine de ce peuple et leur état actuel de réfugiés, échappés de la guerre civile en Birmanie, l’ouvrage représente un exceptionnel et coupant témoignage de la vie dans le « zoo humain » thaïlandais.
Le livre est enrichi par une large sélection d’images photographiques faites par l’auteur en utilisant des appareils vintage du début du XXème siècle et par un touchant court-métrage tourné en pellicule Super-8.

Martino Nicoletti, The Zoo of the Giraffe Women: A Journey among the Kayan of Northern Thailand, Kathmandu, Vajra Publications, 2013 (éd. italienne : Lo zoo delle donne giraffa: un viaggio tra i Kayan della Tailandia del nord, Roma, Exòrma, 2011) (volume disponible aussi en format E-book)

 ***

MARTINO NICOLETTI, KATHMANDU. LEZIONI DI TENEBRE (KATMANDOU : LEÇONS DES TENEBRES), ROMA, CASADEI LIBRI, 2012

martino-nicoletti_kathmandu-lezioni-di-tenebre_cover_low-lowEdition en langue italienne du livre, Kathmandu: Lessons of Darkness, Milan, Mimemis International, 2015. Le volume est enrichi par un CD de musique, créée par la formation musicale des STENOPEICA et inspiré aux textes contenus dans l’ouvrage.

Martino Nicoletti, Kathmandu. Lezioni di tenebre, Roma, Casadei Libri, 2012 (volume disponible aussi en format E-book)

.

.

.

 ***

MARTINO NICOLETTI, L’UOMO CHE DIALOGAVA CON IL COYOTE: UNA BREVE INCURSIONE SUL TEMA JOSEPH BEUYS E SCIAMANESIMO (L’HOMME QUI DIALOGUAIT AVEC LE COYOTE : UNE BRÈVE INCURSION SUR JOSEPH BEUYS ET LE CHAMANISME), ROMA, EXÒRMA, 2011

Martino Nicoletti luomo-che-dialogava-con-il-coyoteUn ouvrage puissant qui éclaire sur les relations entre la pensée et le travail artistique de Joseph Beuys et l’univers du chamanisme asiatique. Une série de photographies et de dessins inspirés des œuvres de Beuys enrichissent le volume, en le transformant en un travail placé sur la mince frontière entre esthétique, anthropologie et art.

Le livre inclut un entretien inédit de l’auteur avec l’ethnologue allemand Michael Oppitz, qui connu personnellement Beuys et qui était en mesure de s’entretenir avec lui sur le sujet du chamanisme népalais.

Martino Nicoletti, L’uomo che dialogava con il coyote: una breve incursione sul tema Joseph Beuys e sciamanesimo, Roma, Exòrma, 2011

 ***

MARTINO NICOLETTI, BIRBAL: IL PICCOLO SCIAMANO (BIRBAL, LE PETIT CHAMANE), PERUGIA, EDIZIONI CORSARE, 2011

birbal-piccolo-sciamano-di-martino-nicoletti-edizione-corsare3Ce travail, magnifiquement illustré par des dessins de Lucia Sforza, raconte l’histoire de Birbal, petit garçon de l’Himalaya et de sa rencontre avec le monde des esprits de la forêt qui, à travers une véritable initiation le mèneront à connaître les mystères de la nature en le transformant en porte-parole parmi les hommes. Sous la forme d’un conte pour enfants, cet ouvrage ramène l’écho plein de vie des mondes lointains : des univers où la frontière entre la réalité et les rêves est si faible qu’elle permet encore aujourd’hui de se plonger dans le profond océan du mystère et du sacré.

Martino Nicoletti, Birbal: il piccolo sciamano, Perugia, Edizioni corsare, 2011

 ***

MARTINO NICOLETTI, CHATURMAN RAI: FOTOGRAFO CONTADINO DELL’HIMALAYA (CHATURMAN RAI : PHOTOGRAPHE-PAYSAN DE L’HIMALAYA), ROMA, EXÒRMA, 2010

chaturman-coverCe livre est la version italienne en version réduite du volume : Martino Nicoletti, The Snowy Snap: The Story of Chaturman Rai, Himalayan Folk-Photographer and Film-Maker, Milan, Mimesis International, 2015

Martino Nicoletti, Chaturman Rai: fotografo contadino dell’Himalaya, Roma, Exòrma, 2010

.

.

 ***

MARTINO NICOLETTI, TACCUINO KATHMANDU (KATMANDOU: CAHIER DE NOTE), ROMA, EXÒRMA, 2010

imagesUn voyage en images à travers la ville de Katmandou.

Martino Nicoletti, Taccuino Kathmandu, Roma, Exòrma, 2010

.

.

 ***

MARTINO NICOLETTI, THE PATH OF LIGHT: RITUAL MUSIC OF THE TIBETAN BÖN (LE CHEMIN DE LUMIERE : MUSIQUE RITUELLE DU BÖN TIBETAIN), BOLOGNA, BORGATTI EDIZIONI MUSICALI, 2008

THE PATH OF LIGHT_cover digital CD_photo by Martino NicolettiThe Path of Light – le premier CD de la série Seeds of Sound in the Autumn of Power créé et dirigé par Martino Nicoletti et distribué par le label Borgatti Edizioni Musicali et A-Buzz Supreme – représente un large et profond itinéraire à travers la musique rituelle du Bön, la religion pré-bouddhiste du Tibet.

Composé d’un CD et d’un élégant livret en couleur – plus d’une centaine de pages accompagnées de textes et de photographies visant à fournir une introduction à l’histoire, la philosophie, les mythes, les rituels, les instruments de musique traditionnels de la religion Bön – cet ouvrage constitue une vaste anthologie dédiée à la musique liturgique de cette particulière tradition spirituelle.

Entièrement enregistré dans le monastère Bön de Tritan Norbutse au Népal, le CD recueille une rare sélection de chants, musiques et mantras appartenant pour la plupart, au chemin ésotérique du Dzogchen ou la Grande Perfection.

La performance collective de chö – rituel méditatif d’autosacrifice de soi – est l’authentique gemme du travail.

Au-delà de sa valeur scientifique, l’ouvrage est destiné à soutenir les activités de préservation culturelle promues par le monastère Bön de Tritan Norbutse.

Martino Nicoletti, The Path of Light: Ritual Music of the Tibetan Bon, Bologna, Borgatti Edizioni Musicali, 2008

 ***

MARTINO NICOLETTI, THE ECSTATIC BODY: NOTES ON SHAMANISM AND CORPOREITY IN NEPAL (LE CORPS EXATIQUE : NOTES A PROPOS DE CHAMANISME ET CORPOREITÉ), KATHMANDU, VAJRA PUBLICATIONS, 2008

cover-ecstaticUne œuvre dédiée à la perception et l’utilisation du corps dans le chamanisme népalais. Le travail est enrichi par une large sélection de photos et d’images appartenant à l’univers chamanique népalais.

Le chaman qui évoque les dieux à travers la danse et la musique, est le même homme qui entretient les participants au rituel se servant des aspects le plus performatifs de son activité. Ici ce sont les hommes qui exploitent la situation, en venant assister à un spectacle qui, en premier lieu, serait organisé pour les dieux. Une performance originale dans laquelle, au-delà d’être témoin direct de l’épiphanie de dieux, esprits et démons, se rajoute la possibilité – pas moins stimulante – d’assister à l’évolution de destins humains suspendus à un incertaine fortune… M.N.

Martino Nicoletti, The Ecstatic Body: Notes on Shamanism and Corporeity in Nepal, Kathmandu, Vajra Publications, 2008

 ***

MARTINO NICOLETTI, RIDDUM: THE SACRED WORD OF SANCHA PRASAD RAI, SHAMAN OF THE HIMALAYAS (RIDDUM : LA PAROLE SACRÉE DE SANCHA PRASAD RAI, CHAMANE HIMALAYEN), ROMA, CASTELVECCHI, 2005 (EDIZ. ORIG.: KATHMANDU: VAJRA PUBLICATIONS, 2004)

Martino Nicoletti RiddumUn ouvrage consacré à la tradition orale sacrée des Kulunge Rai du Népal, recueillie par Martino Nicoletti de la voix de l’un des chamans les plus connus de l’ethnie.

L’ouvrage, en édition bilingue italienne et anglaise, est enrichi par une large sélections d’images photographiques.

Un jour, le vieux chaman Sancha Prasad Rai me raconta l’histoire de son peuple ; le même qu’encore aujourd’hui les anciens de la tribu des Kulunge Rai transmettent oralement de génération en génération, avec le nom de riddum. Cette histoire commença il y a longtemps… très longtemps, bien avant que tous les objets qui nous entourent se manifestent dans leur infinie variété et que les hommes eux-mêmes n’apparaissent sur terre. Le riddum pour les Kulunge Rai, est l’histoire sacrée qui décrit l’origine du cosmos, de la nature et des êtres qui la peuplent. Exposé en utilisant un langage rituel spécifique, le riddum est utilisé à chaque fois qu’un rituel religieux important est célébré. Pour les Kulunge Rai la langue du riddum est la langue primordiale, celle du début des temps, celle utilisée par les ancêtres de l’ethnie pour communiquer entre eux. Avec la succession des générations, les hommes commencèrent cependant à l’oublier. Beaucoup d’autres langues différentes naquirent, et c’est ainsi que la langue primigène du riddum commença à subir une lente et inexorable éclipse. Chez les hommes, seuls quelques-uns continuèrent à la transmettre, de façon à maintenir en vie le dialogue avec les ancêtres qui vécurent à l’époque du mythe et avec les dieux de leur propre tradition religieuse… M.N.

Martino Nicoletti, Riddum: The Sacred Word of Sancha Prasad Rai, Shaman of the Himalayas, Roma, Castelvecchi, 2005 (volume disponible aussi en format E-book)

 ***

MARTINO NICOLETTI, SHAMANIC SOLITUDES. ECSTASY, MADNESS AND SPIRIT POSSESSION IN THE NEPAL HIMALAYAS (SOLITUDES CHAMANIQUES : EXTASE, FOLIE ET POSSESSION AU NÉPAL HIMALAYEN), KATHMANDU, VAJRA PUBLICATIONS, 2006 (Collana: Cinnabaris – Series of Oriental Studies).

Shamanic Solitudes by Martino NicolettiUn itinéraire apparemment circulaire traverse l’univers du chamanisme des Kulunge Rai du Népal. Une religion nomade, générée dans l’espace d’une double géographie qui brode le terrain plat de la réalité avec des images visionnaires puissantes.

Un voyage à travers les principaux lieux qui composent l’expérience chamanique : «l’appel» par les esprits de la forêt ; les rêves et les visions initiatiques ; les maladie vocationnelles et les fuites dans la forêt… des expérience nécessaires pour l’obtention des pouvoirs ; les pratiques thérapeutiques et les rituels funéraires, ciblés sur l’expérience d’un « voyage magique » accompli à travers les différentes régions du cosmos.

Un ouvrage qui est surtout un regard approfondi sur la fonction du corps et de la corporéité au sein du contexte choreutique et musical du chamanisme Himalayen : un corps de chair qui agit comme un temple et simulacre, pour la manifestation du divin. Un corps comme frontière vivante entre le visible et l’invisible. Une corps vocal et résonant, capable de mettre en mouvement la puissante « machine chamanique ».

Martino Nicoletti, Shamanic Solitudes. Ecstasy, Madness and Spirit Possession in the Nepal Himalayas, Kathmandu, Vajra Publications, 2006 (éd. italienne : Martino Nicoletti, Vertigini In Cane Viva: Sciamanesimo, Estasi e Follia In Himalaya, Napoli, L’ancora del Mediterraneo, 2002) (volume disponible aussi en format E-book)

 ***

MARTINO NICOLETTI, THE ANCESTRAL FOREST: MEMORY, SPACE AND RITUAL AMONG THE KULUNGE RAI OF EASTERN NEPAL (LA FORÊT ANCESTRALE: MEMOIRE, ESPACE ET SYMBOLE PARMI LES KULUNGE RAI DI NÉPAL ORIENTAL), KATHMANDU, VAJRA PUBLICATIONS 2006 (Cinnabaris – Series of Oriental Studies I)

The ancestral forest by martino nicolettiÉtabli dans les hautes collines de l’est du Népal, le groupe ethnique des Kulunge Rai a jusqu’à aujourd’hui tenacement maintenu ses archaïques traditions religieuses. Témoins d’un lointain passé lié à la pratique de la chasse et à un style de vie nomade, leurs mythes et légendes forment un cadre organique comprenant une multitude d’entités invisibles : les « esprits-chasseurs » et les « esprits-singes », les souverains incontestés du monde de la forêt ; Laladum, la divinité semblable à une petite fille, initiatrice des jeunes chamans des villages de la région ; les Nagi, ou « esprits-serpents », habitantes des eaux et ancêtres totémiques du groupe des Kulunge Rai ; Molu, ancêtre mythique disparu dans les bois et transformé en une divinité.

Un fascinant voyage à travers la mémoire orale, la géographie sacrée et l’imaginaire religieux de ce peuple. Un itinéraire idéal qui s’éloignant progressivement du monde habité, s’enfonce dans la forêt mythique – le témoin silencieux du mode de vie ancien du groupe –, pour se perdre enfin dans les abîmes des immenses sylves qu’encore aujourd’hui entourent les villages des Kulunge Rai.

En commençant par des cultes des divinités domestiques, la recherche continue en analysant les rituels d’accompagnement des âmes des défunts et les cultes agricoles de village, de façon à approcher les cultes de chasse et les trottoirs cachés battus par les chamans Kulunge Rai.

Martino Nicoletti, The Ancestral Forest: Memory, Space and Ritual among the Kulunge Rāi of Eastern Nepal, Kathmandu, Vajra Publications 2006 (Cinnabaris – Series of Oriental Studies I) (orig. edition: Milano, Franco Angeli 1999) (volume disponible aussi en format E-book)

.

 

CHAPITRES DANS DES OUVRAGES COLLECTIFS ET ARTICLES SCIENTIFIQUES

– M. Nicoletti, “Dèmoni di polvere e dèi di riso bollito: Sciamanesimo e arte rituale effimera in Himalaya”, in: Pagnani O. (a cura di) Le nove porte: sciamanesimo e arte contemporanea, Roma, Exòrma, 2014, pp. 131-169

– M. Nicoletti, “Al nono piano, un’installazione: ‘Abitazione di antropologo – 1977’”, in: Pagnani O. (a cura di) Le nove porte: sciamanesimo e arte contemporanea, Roma, Exòrma, 2014, pp. 227-236

– M. Nicoletti,Visual Media Primitivism: Toward a Poetic Ethnography’, in A. Schneider and C. Pasqualino (eds.) Experimental Film and Anthropology, London: Bloomsbury, 2014, pp. 165-181

– M. Nicoletti, “Demons of Dust and Gods of Boiled Rice: Shamanism and Ephemeral Ritual Art in the Himalayas”, Asian Journal of Literature, Culture and Society (ACSA Conference Special Issue), Vol. 05, n. 03 (Dec. 2011), Assumption University, Bangkok, 1-3 November 2010), 2012, pp. 128-148

– M. Nicoletti, “Vintage visual anthropology: A Himalayan pilgrimage narrated through 16 black and white photographs, 34 pages of field-work journal and 6 minutes of Super8 film”, in: Proceedings of the International Symposium: Freeze Frames. For a Combination of Photography and Film” (Musée du Quai Branly, Paris – 9-10 April, 2010) (pubblicazione on line: http://www.anthropology-photo-film-symposium-edu.org/index.php/fr/participants-3/nicoletti-2)

– M. Nicoletti, “Presenza e vertigine: il corpo sciamanico” in: R. Conforti, G. Scalera McClintock (a cura di), La Mente e l’Estasi (Atti del Convegno tenutosi presso la Provincia di Salerno il 20-22 ottobre 2005), Catanzaro, Rubbettino, 2010, pp. 45-70

– M. Nicoletti, “L’ingresso simbolico nella selva: appunti intorno ai motivi del pericolo, del potere e della conquista”, in: P.E.Falini (a cura di), Lucus: Luoghi sacri in Europa, Spoleto, Litostampa 3B, 2006, pp. 59-80

– M. Nicoletti, “Say pom: Space, Movement and Symbol in a Himalayan Therapeutic Ritual”, in: R. Mastromattei, A. Rigopoulos (a cura di), Shamanic Cosmos: From India to the North Pole Star, Venice – New Delhi, Venetian Academy of Indian Studies, D.K. Printworld (P) Ltd., 1999, pp. 143-180

– M. Nicoletti, ‘Geografie vissute’ e ‘geografie occulte’ nella realtà del fiume Bagnati”, in: V. Sestini, E. Somigli (a cura di), Bagmati River Park 2000, Firenze, Polistampa, 1999, pp. 17-18

– M. Nicoletti, “Bon e sciamanismo: studio introduttivo di comparazione tra le due realtà religiose”, in R. Mastromattei, M. Nicoletti, D. Riboli, C. Sani, Tremore e potere: la condizione estatica nello sciamanismo himalayano, Milano, Franco Angeli, 1995, pp. 104-164

– M. Nicoletti, “Sacro e storia: appunti e considerazioni sul tema della critica di Ernesto De Martino alla corrente di Fenomenologia delle Religioni”, Annali della Facoltà di Lettere e Filosofia – Università degli Studi di Perugia (sezioni: studi storico-antropologici), vol. XXXIII, 1995-1996, pp. 205-256

– M. Nicoletti, “L’espace humain et l’espace non-humain : contribution à l’étude de l’habitation et des conceptions qui y sont associées chez les Yakha Dewân du Népal oriental”, Studi e Materiali di Storia delle Religioni, LXI, n.s. XIX,1, 1995, pp. 151-202

– M. Nicoletti, “Elementi sciamanici nel rituale autosacrificale del gcod”, Annali della Facoltà di Lettere e Filosofia, Università degli studi di Perugia, vol. XXVIII, 1990-‘91, pp. 237-257

.

.

.

.

.

.

.